- Publié par Ankinoo

Ils parlent de nous dans No Comment du mois de septembre !

Ayant soufflé sa dixième bougie l’an dernier, le magazine No Comment est un magazine de référence culturel de Madagascar, créé en 2009 dont le but est d’explorer les fins fonds de la richesse culturelle de tous genres de l’île: musiques, danses, cinéma, livres, proverbes, mode,… C’est un magazine mensuel, accessible au public de toutes tranches d’âges grâce à sa gratuité, à la fine plume de ses rédacteurs passionnés et le concept singulier du design du livre lui-même.

On est parus dans le numéro d’édition 127-128 du mois Septembre 2020 de No Comment dans la rubrique In and Out ! Il est disponible dans les hôtels, restaurants, grandes surfaces et d’autres établissements publics dans toutes les régions de Madagascar, et même à l’étranger.

La plateforme d’Ankinoo a été remarquée et sollicitée par No Comment à travers une petite interview avec l’équipe No Comment pour se révéler au grand public. Vous n’avez pas pu lire l’article ? Pas de panique, on va vous décrire les grandes lignes de l’article ici !

Submergés par le train-train quotidien ,les préoccupations personnelles, et la crise de panique dûe à la pandémie COVID-19, les us et coutumes malgaches sur le « famangiana » et « firarian-tsoa » se retrouvent actuellement au stade de déclin et perdent de la valeur aux yeux de la génération actuelle. Quelle tristesse puisqu’il est souvent répété que la culture est indissociable à l’identité d’une nation, elle renferme en elle toute l’histoire et les caractéristiques de tout pays qui se respecte. Ce qui inspira l’équipe ANKINOO à introduire le service « d’enveloppes » pour valoriser notre identité culturelle en l’adaptant à l’ère numérique de XXIème siècle. La plateforme a ainsi utilisé le système de « crowdfunding* » pour partager et prendre part aux évènements (mariage, deuil, naissance, anniversaire, mémoire d’études, levée de fonds pour une œuvre caritative ou projet personnel et professionnel, …) de nos proches en leur transmettant des enveloppes faits de messages et de monnaie. Tout le monde peut s’inscrire puisqu’il s’agit avant tout de rassembler la communauté entière et renforcer les liens familiaux, telle est la base de notre culture : « le Fihavanana ».

Partager sur