- Publié par Ankinoo

La première église chrétienne de Madagascar

La majorité des Malagasy sont chrétiens pratiquants, mais la plupart ne se sont jamais demandés : où a était construite la première église chrétienne de Madagascar ? Justement si le sujet vous intéresse comme nous, on va vous emmener voyager quelque part sur notre pays bien aimé.

Notre quête nous conduira à l’est de Madagascar, à une destination touristique très connue, l’île aux pirates, l’île Sainte-Marie, en malagasy du nom de « Nosy Boraha ». Cet endroit est célèbre pour ses plages paradisiaques, son histoire liée aux pirates et ses baleines. L’île Sainte-Marie nous réserve encore plus de trésors comme la première église catholique construite à Madagascar. C’est toujours mieux de connaître son histoire non? Une petite découverte sur notre histoire s’impose…

Au tout début, le christianisme est entré à Madagascar par le biais des missionnaires protestants gallois David Jones et Thomas Bevan en 1820. Ensuite vient le catholicisme. Son origine est la mission jésuite des missionnaires français en 1844. En ce temps-là, le christianisme était interdit par la reine Ranavalona I. Les chrétiens sont persécutés pour stopper toute influence politique et culturelle des Européens sur l’île. La mission d’évangélisation catholique dût se cantonner dans les îles Sainte-Marie et Nosy be, déjà sous protectorat français.

Cette église a été construite par l’initiative du Père Pierre Dalmond pour le couronnement de dix ans de mission dans l’Océan Indien. Bâti à flanc de colline plongeant directement dans une baie, faisant face à l’Îlot Madame. L’édifice mesure 35mètres de longueur, 10 mètres de largeur et 12mètres de hauteur. Comme la plupart des constructions en dur de l’époque, les matériaux utilisés étaient des pierres de taille, des moellons de granite et en guise de liant, de la latérite mélangée à du gravillon et du sable. Les murs ont été renforcés par de grosses charpentes en fer. L’entrée principale se trouve au Nord et au-dessus en entrant se trouve une tribune à balustre. Des charpentes en bous soutien la nef. L’autel est constitué en matériaux bien originaux, car elle est faite en fonte issue de la marine française, avec des motifs représentant de saints, des rosaces et des croix. Tous les dimanches, on peut encore assister à une messe célébrée dans l’église.

Bref, l’île Sainte-Marie est connue pour ses plages paradisiaques, sa faune et sa flore. Mais en parallèle, il y a aussi des monuments historiques, certes pas souvent très connus, mais qui valent le détour.

Cet article vous a plu ? N’hésitez donc pas à le partager et à découvrir dans notre blog, plein d’articles tout aussi intéressants.

– Jenny, Bloggueuse chez Ankinoo

Partager sur